LAURENT COULONDRE, L’ALCHIMISTE…
by on novembre 22, 2017 in 2017 Non classé PRESS REVIEW

 


Monte Carlo Jazz Festival : Laurent Coulondre, l’alchimiste


Concert de Laurent Coulondre « Gravity Zero » au Monte Carlo Jazz Festival, Monaco, Opéra Garnier, 17 novembre 2017 
Laurent Coulondre (p, keyb), Yoann Serra (dm)

« Du volume, du beat, des aspérités ou des angles, la musique distillée façon Laurent Coulondre l’alchimiste averti, au contraire en regorgerait plutôt. Le titre du premier morceau joué, fusse un jeu de mots (Nitro) l’accrédite si besoin était. Du niveau de son, une fougue certaine donné aux assauts d’accords sur les claviers comme dans l’ordonnancement des frappes de Yoann Serra. Physiquement le duo se présente clairement dans le cadre d’un face à face instrumental. Le jeu très productif entamé à deux se lit aisément: claviers (positionnés en carré) et tambours se provoquent et s’écoutent en alternance. La musique sécrète de l’explosivité (Gravity Zéro, titre éponyme de l’album enregistré avec deux autres batteurs André Ceccarelli et Martin Wangermee) aussi bien qu’une forme de classicisme singulier lorsque Coulondre fait une incursion acoustique sur le piano caché entre Moog et synthés. Cette richesse thématique, le contenu musical ainsi diversifié plaît au public qui sûrement était venu pour Stacey Kent plus que pour le duo de jeunes musiciens moins connus. Les flashs sonores produits se trouvent également soulignés très à propos par le travail des éclairagistes de la salle monégasque, sans doute l’un des meilleurs dans le lot des festivals índoor de l’hexagone. On peut certes songer à un effet Zawinul du temps de Weather Reportdans le traitement des sons. Pourtant, à l’écoute, on retient plutôt l’originalité dans l’inspiration, la variation dans des climats (sonorites/séquences rythmiques) créés (Egyptian Queen).
Comme quoi dans un festival positionner de jeunes musiciens en première partie d’un orchestre classé en haut d’affiche demeure une solution simple autant qu’efficace. A condition que, lorsque les programmateurs en prennent l’initIative judicieuse, les artistes reconnus jouent le jeu. Formule pas si paradoxale, non? dans l’enceinte du Casino de Monte Carlo ! »

A lire intégralement ici

Laisser un commentaire

2014 JamSession © All rights reserved.